Société canadienne de la sclérose en plaques

Fumarate de clémastine

Aperçu

  • Autre dénomination : Tavist
  • Voie d’administration : orale (10,72 mg par jour)
  • Classe thérapeutique : agent remyélinisant; immunomodulateur
  • Traitement émergent contre la SP cyclique (poussées-rémissions)
  • Statut : essai clinique d phase II achevé

Mode d'action

Le fumarate de clémastine est un antihistaminique à prise orale qui favorise la croissance des cellules productrices de myéline, qu’on appelle oligodendrocytes. Des études ont démontré la capacité de ce produit à supprimer le système immunitaire chez des souris et des personnes non atteintes de SP. Le fumarate de clémastine est un médicament offert en vente libre pour le traitement des allergies. Toutefois, les doses quotidiennes utilisées lors des essais portant sur la SP étaient supérieures à la dose quotidienne maximale recommandée.

Travaux de recherche et résultats

Étude ReBUILD : essai clinique de phase II

Un essai clinique de phase II unicentrique, comparatif avec placebo, à double insu et à répartition aléatoire, baptisé ReBUILD, a permis d’évaluer l’efficacité et l’innocuité du fumarate de clémastine chez 50 personnes atteintes de SP cyclique (poussées-rémissions). Pendant les 90 premiers jours de l’essai, les participants ont reçu soit le fumarate de clémastine, à raison de 10,72 mg/jour, soit un placebo. Durant les 60 jours suivants, les groupes ont été inversés. Le critère d’évaluation principal consistait en la mesure de la vitesse de propagation des messages entre l’œil et le cerveau en réponse à un stimulus. Un ralentissement est observé lorsque la myéline a subi des lésions. L’amélioration de la vitesse de propagation des messages signifie qu’un processus de remyélinisation est survenu. Le fumarate de clémastine a satisfait au paramètre d’évaluation principal, puisqu’il a permis de réduire le délai de propagation de 1,7 milliseconde par œil. Les résultats de cet essai clinique ont été publiés dans la revue The Lancet. Il faudra confirmer ces résultats lors d’études de plus grande envergure pour que l’utilisation de ce médicament puisse être recommandée par les médecins aux personnes atteintes de SP.

ReCOVER
est un essai clinique de phase II à répartition aléatoire, à double insu, à groupes parallèles et comparatif avec placebo. Les auteurs de cette étude ont pour objectif d’évaluer les effets de la clémastine en tant qu’agent favorisant la réparation de la myéline, et de déterminer les capacités neuroprotectrices de ce médicament chez les personnes qui subissent un épisode aigu de névrite optique démyélinisante. Les chercheurs visent également à définir le profil de tolérabilité de ce produit (ayant initialement été approuvé comme antihistaminique de première génération) chez des personnes qui présentent une névrite optique aiguë causant des lésions à la myéline.

Le recrutement de participants pour l’étude ReCOVER est en cours. On prévoit que cette étude se terminera en août 2022.

Référence

GREEN, A. J. et coll. « Clemastine fumarate as a remyelinating therapy for multiple sclerosis (ReBUILD): a randomised, controlled, double-blind, crossover trial », Lancet. 2017; 390 : 2481-89.

Open navigation